ORHANE | L'Observatoire Régional des Nuisances Environnementales 

EN SAVOIR PLUS

Le PRSE3 (Plan Régional Santé Environnement 3) confirme l’intérêt de disposer d'une plateforme commune aux problématiques de la qualité de l'air et du bruit sur la Région Auvergne-Rhône-Alpes, afin de répondre au besoin d’une meilleure connaissance des co-expositions aux nuisances environnementales.
ORHANE offre un premier outil régional d’identification et de hiérarchisation de l'exposition du territoire aux nuisances Air et Bruit. La plateforme permet une meilleure prise en compte croisée des impacts environnementaux dans les plans d’actions et une meilleure connaissance des territoires les plus exposés au bruit et à la pollution atmosphérique.

ORHANE est ainsi présent au travers de 2 actions du PRSE 3 :

Plus d’informations sur la page web dédiée au PRSE3

Principales caractéristiques techniques

A partir d’une base de données commune, des cartographies de la pollution atmosphérique et des cartographies du bruit sont générées, puis croisées pour former un indicateur unique.

Pollution atmosphérique

Quatre cartographies de la pollution atmosphérique sont prises en compte pour produire un indicateur Air :
Pour la partie auvergnate , la météorologie prise en compte est celle de l'année 2013, le trafic et les émissions des autres secteurs d'activités sont généralement ceux de l'année 2016.
Pour la partie rhônalpine, une mise à jour a été effectuée en 2021. La météorologie prise en compte est celle de l'année 2017, le trafic est celui de l'année 2018 et les émissions des autres secteurs d'activités sont les derniers disponibles au moment de la réalisation de la carte : 2017.

A partir de ces cartes, un indicateur Air est calculé, en chaque point géographique, en convertissant les données de chaque cartographie en indicateur pouvant varier de 1 à 6, puis en prenant le maximum des quatre indicateurs.
Un indicateur supérieur ou égal à 5 correspond à un dépassement réglementaire.

Bruit

Trois cartographies du bruit sont prises en compte pour produire un indicateur Bruit :
Pour la partie auvergnate , les trafic sont généralement ceux de l'année 2014, à l'exception de ceux de la Métropole de Clermont qui sont ceux de l'année 2016.
Pour la partie rhônalpine, les trafics sont généralement ceux de l'année 2017 ou 2018.

A partir de ces trois cartes, un indicateur multi-exposition Bruit (non-réglementaire) est alors calculé, en chaque point géographique, en convertissant les données de chacune des trois cartographies en un indicateur tenant compte de la différence de gêne entre les sources (routières, ferroviaires, aériennes).
Pour la partie auvergnate, cet indicateur est déterminé à partir de formules "gêne acoustique équivalent bruit routier" proposées dans le document Position paper on dose response relationships between transportation noise and annoyance publié par l'UE en 2002 (Auth. Miedema).
Pour la partie rhônalpine, cet indicateur est basé sur les nouvelles lignes directrices OMS relatives au bruit dans l'environnement d'octobre 2018.
Cette notice, disponible également dans l'onglet "Documentations", détaille la façon dont est calculé l'indicateur multi-bruit.

Le résultat de cet indicateur de multi-exposition est ensuite projeté sur une échelle de 1 à 6. L’indice 5 correspond à des niveaux de gêne équivalente (référence route) supérieurs à 70 dB(A). C’est à partir de cette valeur qu’on dépasse les valeurs limites (exprimées en façade des bâtiments) introduites par l’art. L572-6 du Code de l’environnement (notion de Points Noirs du Bruit)


Les deux cartographies d’indicateur Air et Bruit sont enfin croisées pour produire un indicateur air-bruit compris entre 1 et 6, en calculant en chaque point la moyenne de l’indicateur Air et de l’indicateur Bruit.

Le tableau suivant récapitule l'ensemble des seuils pris en compte par classe, pour chaque polluant et pour l'indicateur Bruit, et les modes d'agrégation des indicateurs.

De nouveaux indicateurs pour aller plus loin

En 2022, ORHANE propose un croisement des niveaux d'exposition Air/Bruit avec la localisation des établissements recevant des populations vulnérables dont la liste du type d'établissements retenus est disponible ici (établissements de santé, recevant du jeune public ou des personnes âgées, établissements d'enseignement, établissements sportifs...) .
L'affectation d'une zone à un établissement s'effectue en croisant chaque bâtiment avec les zones de la carte ORHANE et en affectant la zone du bâtiment le plus exposé à l'ensemble de l'établissement.
Cet indicateur est disponible par commune et par EPCI, en complément d'une analyse de l'exposition de la population résidente.

Une harmonisation, des améliorations et une ouverture vers d'autres thématiques à venir

En 2022, les travaux consisteront en :